No products in the cart.

TOUT CONNAITRE SUR LES ISOPODES

TOUT CONNAITRE SUR LES ISOPODES

Cloportes (généralité)
Les cloportes sont de petits crustacés terrestres très appréciés par les passionnés de reptiles, d’amphibiens et les amateurs de terrariums bioactifs. Ces détritivores sont le parfait ajout à l’habitat de nos compagnons, puisqu’ils participent à la dégradation des substances organiques dans le sol.
Ils se nourrissent principalement de déchets organiques d’origine animale (excréments, restants de mue, etc.) et végétale, qu’ils transforment en matière plus facilement absorbable par les plantes. Ainsi, inoculer un habitat avec une ou plusieurs espèces de cloportes vous permet de réduire la fréquence des nettoyages tout en profitant d’un milieu de vie propre et vivant pour vos animaux.
En plus de contribuer à l’écosystème des terrariums bioactifs, les cloportes (ou isopodes) sont un excellent complément alimentaire pour les insectivores. Leur exosquelette n’est pas composé de chitine comme la plupart des insectes nourriciers : au contraire, celui-ci contient jusqu’à 65% de carbonate de calcium, le même composé qu’on retrouve dans les suppléments de calcium en poudre! Cette particularité rend ces petits crustacés facilement digestibles et riches en calcium, un élément essentiel de l’alimentation des reptiles.
Il existe plus de 4000 espèces connues qui varient toutes en tailles, couleurs et localisations, et on en retrouve sur tous les continents du globe excepté les régions polaires. Ces petits animaux colorés feront le bonheur des collectionneurs! Leur élevage demande peu d’espace et leur entretien est accessible à tous. Ils ne produisent pas d’odeurs et sont 100% silencieux : vos voisins ne s’en plaindront pas!

Cloportes (habitat)
Le milieu de vie idéal de ces petits animaux peut varier selon leur endroit d’origine, mais leurs conditions d’élevage sont relativement semblables pour la plupart des espèces.
La plupart des espèces se gardent à température pièce (20-25◦C), mais quelques-unes des espèces plus tropicales (comme le type cubaris) préfèrent des températures un peu plus chaudes.
Pour ce qui est du substrat, on préférera un mélange qui retient bien l’humidité et qui leur permettra de creuser s’ils désirent s’enfouir. Le substrat de type « Eco-earth » mélangé à de la terre noire sans pesticides,à des morceaux de mousse de sphaigne et du bois mort est une excellente option pour commencer. Il est recommandé d’ajouter une épaisseur de litière de feuilles mortes par-dessus le substrat, qui servira de cachette et d’aliment aux cloportes. Attention! Il est essentiel de bien désinfecter les feuilles prélevées à l’extérieur : étant détritivores, les cloportes peuvent ingérer les bactéries et parasites se trouvant sur celles-ci, pour ensuite les transmettre à vos reptiles… Dans le doute, priorisez les mélanges de feuilles déjà stérilisées en vente dans toutes les animaleries et chez votre fournisseur d’isopodes.
Étant des crustacés (et non pas des insectes!), les isopodes ont besoin d’avoir accès à des poches d’humidité, qu’ils utilisent pour réhydrater leur appareil respiratoire. On s’assure de la disponibilité de celles-ci en aménageant une zone humide, constituée de mousse de sphaigne qu’on vaporise périodiquement avec de l’eau déchlorifiée. Différentes espèces préfèreront différents taux d’humidité et d’aération, c’est pourquoi il est recommandé de vous renseigner sur l’espèce que vous désirez acheter avant d’en faire l’acquisition (voir les fiches descriptives de chaque espèce).
Finalement, c’est à vous de laisser aller votre créativité en ajoutant diverses branches et morceaux d’écorce qui serviront de repère à votre nouvelle culture d’isopodes. Ceux-ci, appréciant les endroits sombres et humides, s’agglutineront en dessous de ces cachettes où vous pourrez facilement les observer.

Cloportes (alimentation)
Les cloportes sont très heureux de se nourrir d’à peu près n’importe quoi. Dans les terrariums bioactifs, ils se régaleront des déchets laissés par l’occupant : restes d’excréments, résidus de mue, morceaux de proies laissés derrière après un repas, ils se feront un plaisir de les faire disparaître pour vous! Dans les bacs de culture, vous pouvez leur donner des morceaux de légumes qui finiraient autrement à la poubelle (épluchures de carottes, queues de haricots, tranches de courgettes, laitue flétrie, etc.) ainsi que des aliments pour poissons (flocons ou granulés) qui leur procureront les protéines dont ils ont besoin. Il faudra nourrir vos cultures environ aux 2-3 jours pour leur assurer une vitesse de croissance optimale. Si vous voyez des moisissures apparaître dans votre bac, cela indique habituellement que la quantité de nourriture donnée est trop importante pour la taille de votre colonie. Il suffit alors de sauter le prochain repas pour que les choses reviennent à la normale.
Il existe différents mélanges complets pour nourrir votre culture d’isopode. Le « Custodian Fuel » d’Arcadia et le « Morning Wood » de Repashy en sont deux exemples disponibles en animalerie et ayant fait leurs preuves. Bien qu’ils constituent une diète complète et fortifiée, ils ont le désavantage d’être assez couteux et peuvent être difficiles à se procurer.
Comme leur exosquelette est composé à 65% de carbonate de calcium, il est important de supplémenter l’alimentation de vos cloportes avec une source constante de calcium. Les os de seiche sont une option populaire. Il est aussi possible d’ajouter au bac des coquilles d’œuf réduites en poudre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *